Projet de création 2021


TERREUR

de Ferdinand Von Schirach

Mise en scène : Michel Burstin, Bruno Rochette, Sylvie Rolland

 

Avec : Benjamin Brenière, Michel Burstin, Frédéric Jeannot,
Bruno Rochette, Sylvie Rolland, Joanne Thibaud


Coproduction : Ville de Vincennes, Ville de Villecresnes, Espace Daniel Sorano à Vincennes, Anis Gras le lieu de l'autre

La Compagnie Hercub’ est soutenue par le Conseil Départemental du Val-de-Marne, l’EPT 12 Grand-Orly Seine Bièvre.

La pièce

Le 26 mai 2013, à 21h21, un pilote de l’armée allemande, Lars Koch, abat un avion de ligne détourné par un terroriste et prêt à s’écraser sur le stade de foot de Munich. Il avait pourtant reçu l’ordre de ne pas tirer.

Avait-il le droit de sacrifier la vie des 164 passagers à bord de l’appareil pour sauver les 70 000 spectateurs du stade ?

 

C’est un procès auquel les spectateurs sont conviés… à participer.

Au début du spectacle, le président de la cour accueille les spectateurs ainsi :

 

Avant de commencer, je voudrais vous demander d’oublier tout ce que vous avez lu ou entendu concernant cette affaire. Vraiment tout. Vous et vous seuls êtes appelés ici à juger (...) Vous allez finalement juger sur le seul fondement de ce que vous entendrez ici pendant ce procès (...) Par conséquent seul ce que l’accusé, les témoins, les parties civiles et les experts disent dans l’enceinte de ce Tribunal, seules les preuves que nous produisons ici, peuvent constituer les fondements de votre verdict...

 

… et le public devient le jury du procès de Lars Koch.

Chaque spectateur devient un protagoniste du procès. Il décidera du verdict, et de la fin du spectacle. Personne ne regarde, tout le monde participe.

 

TERREUR a déjà été montée dans 27 pays, mais elle est encore inédite en France.

Il existe un site internet qui recueille les verdicts de toutes les représentations de la pièce qui se sont jouées dans les 27 pays : http://terror.theater/ … bientôt 28.

L'auteur

 

Ferdinand Von Schirach est juriste et écrivain.

Né à Munich en 1964, il est avocat de la défense au barreau de Berlin depuis 1994, spécialisé́ en droit criminel.

Ses deux recueils de nouvelles, CRIMES et COUPABLES, ainsi que ses romans, L’AFFAIRE COLLINI et TABOU, lui ont valu un succès international.

Il est traduit dans le monde entier.

 

Dans le discours qu’il prononce lors de la remise du prix M 100 Sanssouci Medien Award à Charlie Hebdo, il déclare à Gérard Biard et à l’assistance :

Les états modernes sont nés parce que les individus ont renoncé à se faire justice. Ils ont remis leur colère et leur désir de vengeance entre les mains de l’état, ils lui ont abandonné leurs armes. (…) Ceci n’est pas allé de soi, il a fallu des siècles pour en arriver là. (…) A cause de notre colère, de notre désir de vengeance, nous sommes toujours menacés de l’oublier. Dans cette optique, Guantanamo n’est qu’un exemple terrifiant parmi d’autres. (…)

 

C’est une ineptie de croire que l‘état est désarmé face au terrorisme. Mais ni les cris de guerre ni les actions aveugles ne servent à quelque chose. Seule la réflexion, seule la constitution, seul l’état de droit pourront durablement nous protéger. Si nous trahissons les règles que nous nous sommes nous-mêmes données, nous perdrons. (…) Nous devons opposer aux fanatiques précisément ce qu’ils craignent et haïssent le plus : notre tolérance, l’image que nous nous faisons de l’homme, notre liberté et notre droit.

Pourquoi "Terreur" ?

Il y a plusieurs années, Israel Horovitz a écrit, pour nous trois, une pièce magnifique : ESPACE VITAL. Cette politique-fiction commence avec le chancelier allemand qui, en ce début de XXIème siècle, invite six millions de Juifs à venir s’installer en Allemagne en leur promettant travail et citoyenneté... Stupeur ! Colère !? Méfiance ? Enthousiasme !?!... On y parle d’immigration, d’antisémitisme, de protectionnisme, de manipulation politique, de crispations communautaires...

Fin 2014, le Théâtre du Lucernaire à Paris, nous propose de reprendre ce spectacle.

Après les attentats de janvier 2015 à Paris contre Charlie Hebdo et l’Hypercacher de la Porte de Vincennes, cette fable sur l’antisémitisme devenait encore plus nécessaire qu’à sa création.

Nous avons donc joué ESPACE VITAL au Lucernaire... en novembre 2015...

Et nous étions en pleine représentation quand sont survenus les attentats du 13 novembre, au Bataclan et au stade de France.

Décidément ESPACE VITAL sonnait épouvantablement juste.

 

Aujourd’hui, TERREUR s’impose comme une évidence immédiate dans notre parcours de compagnie.

 

Michel Burstin, Sylvie Rolland et Bruno Rochette

A propos de la pièce

L’idée de déplacer le spectateur pour en faire un membre du jury agit comme un amplificateur du dialogue. Les spectateurs ne sont plus au spectacle, ils en font partie...

Et pourtant ils ne jouent pas la comédie ! Ils vivent !

Par leur position très ambiguë̈, ils participent de la mise en scène chaque soir, en choisissant de réagir ou pas, par leurs silences, par leurs choix, par leurs convictions...

Et pourtant ils ne jouent pas ! ils vivent !

 

Nous chercherons le plus finement possible la ligne de crête, l’endroit de l’indécision, de la conviction qui bascule face aux plaidoiries et aux témoignages… Comprendre l’autre !